Foreground Layer




Partagez | .
 

 Elle l'était en apparence, je l'étais au fond de moi ━ ksénia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
☆☆☆
avatar

PROFIL QUASAR


Messages : 13



Voir le profil de l'utilisateur
GANYMEDE
Céleste Fayle



GANYMEDE

Messages : 13


MessageSujet: Elle l'était en apparence, je l'étais au fond de moi ━ ksénia   Ven 14 Sep - 1:41








Elle l'était en apparence,

Je l'étais au fond de moi.

Tu étais là au milieu de tout, te dirigeant vers l'aile secondaire des bars et des restaurants. Il fallait bien faire une pause des fois, même si l'idée ne te traversait pas longtemps l'esprit, certains de tes collègues plus terre-à-terre te poussait à prendre l'air parfois. Enfin, " prendre l'air ", tu les comprends quoi mais ce n'est pas comme si c'était très possible, donc tu te réfugies dans un restaurant en général, ne commandant pas grand chose d'autres qu'un café, voire deux, voire une petite pâtisserie spatiale tiens quand tu t'estimes le mériter. Cependant, aujourd'hui le sentiment éprouvé en sortant de ton laboratoire n'était pas le même que d'habitude. Ça ne t'avais pas dérangé de prendre une pause, le temps d'une heure, peut-être même deux. Ça ne t'avais pas spécialement surprise de voir tes collègues débarquer pour te dire que tu avais besoin de manger pour vivre, ils ont raison après tout. Mais une pensée te tracassait depuis que tu t'étais levée, et bien qu'il soit quatorze heures passé et que cela faisait donc six heures que tu étais levée, tu ne pouvais pas te la sortir de la tête. Elle se répétait, d'une voix diabolique, des fois enfantine, pour en accentuer l'ironie.

Tu ne sais rien.

Et en soi, même si beaucoup disent que cette expression n'est pas correcte, c'est vrai. Tu as un peu de culture générale, la Terre et ses habitants sont un sujet qui te passionne donc tu t'es renseignée, tu as fait de la planétologie ton métier, tu as donc étudié au mieux ce sujet. Mais du reste, tu ne connaissais pas grand chose. Toi ton boulot c'était d'étudier les planètes, tout ce qui pourrait emmener une réponse concrète et vérifiée à la question " Peut-on et comment envoyer un robot sur une planète choisie ? " Car concrètement, oui, les humains ont déjà un peu répondu à cette question, mais toutes les tentatives ne se sont pas montrées efficace, et d'ailleurs beaucoup n'ont pas été fructueuses. De plus, ce ne sont pas les mêmes planètes que tu étudies pour ce genre de chose à ton époque, leurs anciennes recherches sont donc certes une aide, mais rien de bien concret. Un commencement, un schéma. Tandis que toi tu devais emmener le projet à bout, avec tes collègues bien sûr.

Et c'est ainsi que tu la vis passer. Avec ce qui ressemblait à du cambouis sur sa tenue, un peu petite, un air enfantin. Mais elle t'intriguait. Que faisait-elle, seule, au milieu de la station ? Non en fait cette question n'avait pas lieu d'être, tout le monde passait et re-passait ici, et plus souvent seule qu'accompagné à ton avis, mais elle t'intriguais trop pour ne pas essayer de la mêler à cet instant, à cette journée. Ton courage à deux mains, enfin, quelques fiches griffonnées et ton courage aussi, tu te dirigeas vers elle.

❝ ━ Bonjour, tu es bien mécano c'est ça ? Tu veux bien m'expliquer ce que c'est, que d'être mécano ? ❞

Malgré que tu sois contente d'avoir retenue d'un bout de livre la couleur et d'où pouvait provenir le cambouis, ce qui t'avait amenée à la piste de mécano, tu réalisas que ton intervention était assez soudaine, brutale, mais ça tu ne rendis compte de cela qu'après ton geste, te sentant désolée pour la demoiselle que tu venais sûrement de déranger. De plus vous étiez au milieu de nul part dans l'aile principale, ce n'était pas comment de juste s'arrêter d'un coup comme ça pour parler. Quelle idiote tu faisais.

Revenir en haut Aller en bas
☆☆☆
avatar

PROFIL QUASAR


Messages : 9



Voir le profil de l'utilisateur
EUROPA
Ksénia Alekseïev



EUROPA

Messages : 9


MessageSujet: Re: Elle l'était en apparence, je l'étais au fond de moi ━ ksénia   Dim 16 Sep - 23:32






ELLE L'ÉTAIT EN APPARENCE
JE L'ÉTAIS AU FOND DE MOI
celeste fayle + ksenia alekseiev



► Mechanical Love

Tournant la tête de gauche à droite, vérifiant où elle posait les pieds dans cette foule monstrueuse s'ébranlant comme un ouragan, Ksénia se résigna et accepta qu'elle était perdue. Elle n'allait plus très souvent sur la station, et encore moins dans des quartiers aussi vivaces que celui des bars, mais cette fois c'était pour la bonne cause : elle avait rendez-vous avec un fournisseur, un bricoleur comme elle, qui chassait pour elle les objets oubliés en tout genre qu'on pouvait dénicher sur la station. D'habitude elle les échangeait contre des vivres, ou des petites machines qu'elle rafistolait de ce coté et qui ne l'intéressaient plus ; mais cette fois il avait réclamé un rendez vous en tête-à-tête autour d'un verre à la place - et elle se demandait encore ce qui lui avait prit d'accepter.
Vu la pauvre babiole qu'elle en avait tiré, Ksénia se demandait vraiment jusqu'où elle irait pour récupérer ce que les gens délaissent.

Elle cherchait encore son chemin, marchant d'un air hasardeux et perdu, suivant du regard les lumières vives et tape-à-l'oeil des enseignes. On lui avait dit que ça ressemblait à ça une vraie ville de la Terre, c'était la même chose mais cloisonné à l'intérieur de grands halls ; tant de lumières, d'images, de foule, de vie. Mais même si au fond d'elle elle savait que ça n'arriverait jamais, et que si ça venait à arriver les choses ne seraient pas ainsi, Ksénia se disait que peut être, égoïstement, un jour elle retournerait sur sa Terre. Peut être un jour elle découvrirait de ses propres yeux ce qu'est une ville une vraie, ce que c'est de pouvoir prendre l'air sous un ciel bleu, ce que ça fait la pluie, l'odeur de l'ozone, le frisson du tonnerre. Mais ça n'arriverait jamais.

Puis elle se rendit compte qu'elle était plantée là à rêvasser, qu'elle avait fini par s'arrêter et que cette fois elle n'avait aucune idée d'où elle était. Ses jambes avaient du marcher toutes seules dans un fracas masqué par le bruit ambiant de la foule, si bien qu'elle-même ne l'avait pas remarqué. Regardant une nouvelle fois autour d'elle, Ksénia finit par tomber sur un panneau qui indiquait l'aile principale de la station. Elle avait cru un instant qu'elle n'y arriverait jamais, et serait bloquée sur Quasar pour toujours.
Mais elle n'eût même pas le temps d'avoir un soupir de soulagement, de faire un pas, qu'une voix derrière elle l’interpella. Surprise, elle ne s'y attendait tellement pas qu'elle avait manqué de couiner de peur ; elle se tourna lentement vers l'inconnue, pas vraiment sûre qu'on s'adresse à elle au final, et la regarda d'un air indécis.

Pas de doute, c'était bien à Ksénia qu'elle parlait. Elle avait les yeux plantés sur elle avec la plus grande curiosité - de très beaux yeux verts d'ailleurs -, tenant fermement des papiers contre elle, et visiblement perdue elle aussi. Enfin, pas perdue de la même façon, plus totalement pas sûre de ce qu'elle venait de faire ; et pour le coup, Ksénia ne pouvait pas vraiment l'aider, parce qu'elle savait encore moins pourquoi elle avait fait ça.

" Ben.. euh.. je visse des trucs, je remplace des pièces, je vérifie que tout fonctionne comme il faut sans exploser et tous nous tuer ? Si c'est ce que tu veux savoir. "

Son regard bascula de gauche à droite en cherchant plus de choses à dire, mais elle n'en trouva pas et se contenta de regarder le plafond en haussant les épaules. Etre ingénieur des industries spatiales c'était moins cool et spécial que ça en avait l'air, c'était juste être un mécano de l'espace. Rien de bien excitant, mais ça suffisait à Ksénia. Et puis si ça sonnait bien, même si c'était un peu nul.
Elle se pencha sur les feuilles que l'inconnue agrippait comme si sa vie en dépendait, et en souleva une ou deux.

" Et toi, ça fait quoi de travailler sur les planètes ? "

A en juger par la blouse blanche et les calculs compliqués avec des petits dessins de planètes partout, c'était sûrement une chercheuse qui étudiait les étoiles, ou l'espace, ou un truc comme ça, pour sortir toute la colonie de ce trou paumé au fond du système solaire. En espérant qu'un jour ses recherches soient fructueuses et que la station redémarre, en amenant tout le monde loin de cet enfer au milieu de nulle part.
Revenir en haut Aller en bas
☆☆☆
avatar

PROFIL QUASAR


Messages : 13



Voir le profil de l'utilisateur
GANYMEDE
Céleste Fayle



GANYMEDE

Messages : 13


MessageSujet: Re: Elle l'était en apparence, je l'étais au fond de moi ━ ksénia   Lun 1 Oct - 8:51








Elle l'était en apparence,

Je l'étais au fond de moi.

C'est tout ?

Oui enfin, tu sais c'est déjà pas mal Céleste, mais bon. Bien sûr tu en étais consciente, que c'est un job qui devait être très important, dans les colonies et sur la station, dans la situation où vous étiez tous, coincés. Mais c'est comme si cette jeune fille l'avait dit trop simplement, trop.. Normalement ? Ne devait-on pas être fier de pouvoir faire en sorte que, presque tu imagines, n'importe quel objet ne nous sautes à la gueule et nous crame le visage à vie ? Si. En tout cas, toi tu pensais que si, et ça te déroutait un peu qu'elle ai décrit ça comme si c'était anodin. Toi tu pouvais pas faire ça. Avec tes différents outils tu pouvais calculer un angle au millième de mètre près, mais si jamais quelque chose menace d'exploser, ben tu vas pas servir à grand chose, sans se mentir.

L'inconnue aux beaux cheveux, tu l’appellerais comme ça pour toi même tant que tu ne saurais pas son nom, se pencha vers tes papiers le temps de quelques instants, mais ton cœur lui fut vite à s'emballer. Qu'allait-elle dire, elle grande sauveuse des machines si on veut extrapoler, à toi, calculeuse de planètes, pour.. Aider. Ouais, en soi toi tu faisais pas grand chose, ça te rendais triste en y pensant. Entre expériences et recherches pour tout le monde et surtout pour ton commandant, tes projets personnels et peut-être plus intéressant pour la station en général ne passait qu'au second plan.

❝ ━ Ah euh je, ouais, je suis planétologue. Je ne me suis pas encore fais reconnaître pour mes propres recherches du coup j'utilise mes capacités pour le plus grand nombre ou pour ceux qui sont plus important, qui font plus de liens entre les résultats que de recherches en soi. ❞

Au début, tu te dis que c'était une représentation assez fidèle de ton métier. Puis ensuite, en y réfléchissant, les yeux rivés sur tes notes, ta description semblait vraiment ennuyante, voir dégradante de ton métier. Tu ne pouvais pas juste t'arrêter comme ça, en lui laissant une image mauvaise de ton métier, qui était génial et que tu adorais, sûrement pas, tu ne pouvais pas.


❝ ━ Mais tu sais c'est vraiment passionnant comme métier ! Tu as des infos sur les planètes que personne ne pourrait deviner, et, et, en plus les planètes c'est vraiment beau y en a pleins de différentes et tellement qu'on ne connait pas assez, et, faire des calculs ça t'apprends pleins de trucs, encore plus si tu fais le liens avec certains résultats, c'est trop bien ! ❞

Donc.. On a troqué la description qui paraissait minable, contre la description d'un gamin de cinq ans.
Il te faut vraiment plus de confiance en toi, Céleste.


_________________
Magnifique avatar by Ksénia ♡
Revenir en haut Aller en bas
☆☆☆

PROFIL QUASAR




Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Elle l'était en apparence, je l'étais au fond de moi ━ ksénia   






Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Histoire] Qu'elle est votre histoire inventé préféré.
» La Roue de l'Hydre... Attention : Elle tourne!
» recherche replique taille réelle épée SDA
» il était une fois 1720
» Et cette salle, elle sert à quoi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quasar Project :: Station Quasar :: Aile Principale-