Foreground Layer




Partagez | .
 

 Un dîner presque mortel [PV - Liham Cavanaugh, Svea et Brynhildr Ragnarsson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
☆☆☆
avatar

PROFIL QUASAR


Messages : 28

Age : 24



Voir le profil de l'utilisateur
QUASAR
Ashiel J. Cavanaugh



QUASAR

Messages : 28
Age : 24


MessageSujet: Un dîner presque mortel [PV - Liham Cavanaugh, Svea et Brynhildr Ragnarsson]   Ven 14 Sep - 17:00






Année 2245,
trois jours après la libération de Liham.

Ashiel se souvenait des larmes de mama, trois jours avant, lorsque Liham était rentré à la maison. C'était papa qui était allé le chercher. Il ne le montrait pas, comme toujours, mais il était heureux que son fils rentre à la maison après ces trois mois de déprime. Évidemment, qui ne serait pas heureux que Liham rentre à la maison ? Avait pensé le jeune médecin alors. Si le bonheur avait pu être défini par Ashiel ce jour-là, ça aurait probablement été la porte d'entrée s'ouvrant sur son père ramenant son frère d'Europa. Il avait laissé sa mère le prendre dans ses bras en premier, elle avait tant pleuré, tant attendue son retour ! Ces trois mois avaient été éprouvants pour la famille. Liham, loin de ses proches, c'était impensable. Après quoi, ce fut au tour d'Ashiel de presque sauter dans ses bras pour le serrer contre lui.

Oui, Ashiel se souvenait de ce moment avec un sourire que Liham qualifierait probablement d'idiot maintenant, trois jours après. On ne pouvait pas dire que l'ambiance était similaire, aujourd'hui, même si leurs parents semblaient être sur un petit nuage, Ashiel lui, n'était pas certain que d'inviter les Ragnarsson ne soit une idée fabuleuse. Oh, il savait combien les parents des deux familles pouvaient bien s'entendre, cependant... Après ce qu'il s'était passé entre Svea Ragnarsson et Liham Cavanaugh, Ashiel n'était plus très convaincu par l'idée de les accueillir chez eux. Si le jeune homme considérait un peu les filles comme des sœurs aînées à cause de la proximité de leurs familles, aujourd'hui, il n'appréciait plus autant la compagnie de Svea. Non en fait, il avait toujours eu un genre de problème avec elle, parce qu'il la trouvait très égocentrique et tout ça... Seulement si trois mois plus tôt, elle n'avait pas fait enfermer son frère, les choses auraient pu être semblables à d'habitude... Même si cela comprenait chamailleries et disputes. Cela dit, brynhildr n'était pas forcément mieux sur ce plan-là, il devait bien l'admettre malgré l'attache qu'il lui portait pour tout un tas de raisons.

-Mama tient à ce qu'on s'habille pour l'occasion, expliqua l'aîné au plus jeune, en toquant sur la porte ouverte de la chambre de Liham.

Ouais, pour l'occasion avait dit mama. D'habitude, même si elle aimait bien qu'ils se fassent beaux pour les dîners de ce genre, elle ne disait rien quand ils ne se préparaient pas. Seulement ce soir, elle désirait mettre un point d'honneur au retour de son fils cadet, obligeant les deux garçons à s'habiller un minimum correctement. C'était là ses propres termes, en vérité. Le minimum, correctement étant d'oublier tout ce qui était jogging, shorts ou jean déchiré ou usés. Bien sûr, les t-shirts simples étaient à omettre aussi. Donc, en fait, ils n'avaient plus vraiment le choix ? Ce serait chemise et jean quasiment neuf.
En vérité, s'habiller pour l'occasion n'avait jamais été un problème pour Ash' qui aimait bien se faire beau lorsqu'il voyait du monde. Cela dit, il n'était pas certain que ce dîner soit aussi calme que ceux dont ils avaient l'habitude. Non en fait, il en était sûr, les choses avaient changé et ce bien que la notion de "dîners calmes" d'avant était assez particulière parce qu'en vérité, ils ne l'étaient pas tant que ça... Ashiel craignait pour la vie de quelqu'un, ce soir, pour vous dire la vérité.

Bientôt, des voix se firent entendre au rez-de-chaussée. Les invités étaient arrivés, Ashiel pu entendre la voix forte de mama appeler ses fils encore à l'étage. Ils n'avaient pas trop intérêt à être en retard sous peine que leur mère leur fasse les gros yeux. Ashiel se précipita pour enlacer son frère pour la deuxième fois depuis son retour. Bon sang que ça lui avait manqué de l'avoir près de lui ! Puis le jeune médecin se décida à descendre pour dire bonjour aux invités avec son visage de circonstances, c'est-à-dire un sourire amical, une poignée de main pour leur père et un regard froid pour Svea malgré un ton qui se voulait bienvenue.

_________________

#C0504D

Revenir en haut Aller en bas
☆☆☆
avatar

PROFIL QUASAR


Messages : 14



Voir le profil de l'utilisateur
QUASAR
Liham Cavanaugh



QUASAR

Messages : 14


MessageSujet: Re: Un dîner presque mortel [PV - Liham Cavanaugh, Svea et Brynhildr Ragnarsson]   Mer 19 Sep - 2:36








Un dîner presque mortel

S'habiller pour l'occasion, hein ? La belle affaire.

Liham coula un regard médusé en direction de son frère. Si on lui avait demandé son avis, sans doute aurait-il suggéré de ne pas recevoir les énergumènes qui s'apprêtaient à entrer chez-eux. Pourquoi pas un pyjama tout ce qu'il y avait de plus nul ? Mieux, un survêtement de sport de la veille. Au moins, il donnerait l'illusion d'être "habillé pour l'occasion" et serait dans le ton des invités. Il se garda toutefois bien de faire part de ces commentaires à son aîné ; lequel avait déjà disparu pour se préparer.

Trois jours. Trois malheureux jours qu'il était de retour et il devait déjà faire face à la personne qui l'avait fait enfermer. Cette même personne qui, trois mois plus tôt, s'était permise de critiquer son travail. Ah, il avait été furieux, ça oui. Furieux à tel point que sa langue avait oublié de tourner sept fois dans sa bouche avant de s'exprimer. Le mal avait été fait. Les injures étaient sorties toutes seules et avaient fusé. Svea Ragnarsson n'avait pas apprécié ce juste retour des choses. Au résultat, Liham avait pris quelques vacances forcées sur Europa.

À choisir, le jeune homme aurait tout simplement souhaité ne jamais la revoir. Seul hic : leurs parents et ceux de la jeune femme s'entendaient à merveille depuis des années et des années. Il lui serait donc difficile de passer outre les rencontres de ce genre. Fuir par la fenêtre n'était pas possible non-plus et ne pas céder aux demandes de mama serait suicidaire. Il s'imaginait déjà se faire sermonner en espagnol pour le reste de la nuit, s'il ne tentait pas d'être au moins correct. Les gros bras de la prison n'étaient rien, comparés à la fureur de leur mère.

Enfilant un jean et un pull, le garçon tâchait de ne pas trop penser aux derniers mois. En passant la porte de la maison, il avait eu l'impression de s'éveiller d'un mauvais rêve. Il avait d'abord été surpris par la chaleur de la station, dehors, avant de se rendre compte que celle de leur foyer la surpassait de loin. Ici, il faisait bon vivre. Les odeurs de nourriture familières lui avaient chatouillé les narines. Les voix de sa famille avait remplacé les timbres glacés des robots, qui l'avaient surveillé auparavant.

Liham n'avait pas bien réalisé que les bras de sa mère se refermaient autour de lui, ce jour-là, ni les pleurs qui les accompagnaient. Tout ce qui l'avait frappé, tout ce qu'il savait, c'était qu'il était de retour parmi les siens. Ce soulagement avait été de courte durée. Il faut briser la glace entre vous, avait dit mama. Ce à quoi il avait gentiment répondu qu'il avait cassé de la glace pour toute une vie, là d'où il venait. Elle s'était contenté de sourire et lui avait tapoté le crâne, sans oser y aller trop fort.

Malheureusement, le plus jeune des frères Cavanaugh avait le sang bien trop chaud pour céder à la patience. Ce soir, des efforts lui étaient demandés, mais il ignorait s'il s'y tiendrait, ou si tout déraperait à nouveau. Bougonnant devant le verre d'une photo lui servant de miroir, le garçon arrangea ses cheveux du mieux possible. La cicatrice à son arcade sourcilière ne partirait pas et demeurerait un vieux souvenir de son séjour sur Europa. Il allait devoir s'y habituer.

- Pars devant, lança-t-il à son aîné, lorsque ce dernier s'en vint le serrer dans ses bras.

Deux minutes. Il avait besoin de deux minuscules minutes pour souffler, prendre une bonne inspiration et descendre à son tour. Leurs "chers invités" venaient tout juste de débarquer. Les bougres pouvaient bien attendre un peu.

Ce fut bientôt son tour de descendre les marches de l'escalier et il ne fut pas déçu du spectacle : les sœurs Barjosson, accompagnées de leurs parents. La famille Foldingue, comme il aimait les surnommer en cachette. Le surnom était un peu mesquin, mais il suffisait de regarder la tête des filles pour comprendre que ça ne tournait pas toujours très rond dans la caboche. Du moins, c'était son point de vue désormais. Autrefois, alors qu'ils n'étaient qu'enfants, sans doute avait-il été moins dur envers elles. Son ressentiment envers Svea ne devait pas aider à y voir clair, hélas.

- Bonsoir, se contenta-t-il d'articuler sans tendre la main ni faire montre de plus de politesse.

Plus vite ils passeraient à table et plus vite cette soirée serait terminée.

Revenir en haut Aller en bas
☆☆☆
avatar

PROFIL QUASAR


Messages : 57



Voir le profil de l'utilisateur
EUROPA
Svea Ragnarsson



EUROPA

Messages : 57


MessageSujet: Re: Un dîner presque mortel [PV - Liham Cavanaugh, Svea et Brynhildr Ragnarsson]   Lun 24 Sep - 18:10








Un dîner presque mortel

La jeune femme n’avait pas besoin d’écouter le message se trouvant sur son terminal en entier. Elle savait que les transmissions venant de son cher père ne concernaient que des sorties ou des soirées de courtoisie. La rousse en ignorait la majorité, ne souhaitant pas revoir son père, d’autant plus que maintenant elle était son supérieur, mais qu’il fallait tout de même faire preuve de politesse en public. Mais cette fois-ci, l’invitation venait directement des Cavanaugh, une longue histoire liait les deux familles et malgré un accrochage très récent entre la lieutenante et Liham, cela serait une bonne chose de répondre au faire part.

Les missions et les tâches dont t’elle s’occupaient étaient plus espacés ces derniers temps, alors elle n’avait pas de véritable excuse pour ne pas se présenter. Son plus gros effort serait de s’habiller en conséquence et de prendre une navette directement pour Quasar, mais cette seconde formalité n’était rien pour elle en vue de son rang. La plus grande interrogation était de savoir comment s’habiller ? Être féminine pour une fois ? Être élégante ? Elle aurait pu concilier les deux. Venir dans son uniforme ? Lequel ? Celui de lieutenant ou celui de médecin ? Non la situation ne correspondait pas à ces tenues. Se levant marchant un petit peu dans son laboratoire qui lui servait de centre de recherche, elle pencha la tête vers la droite en se demandant quand est ce qu’elle allait pouvoir nettoyer tout le sang qui traînait par terre ainsi que sur certaines tables. Le décor aurait pu servir à un véritable slasher tellement tout était en désordre. Elle ne remarquera que bien plus tard que son uniforme était également dans le même état. Ouvrant son uniforme avant d’atteindre le bout de la pièce qui reliait sa maison au laboratoire, elle laissa ce dernier derrière elle avant de passer la porte qui donne sur un petit couloir qui servait à la fois de douche, mais également de salle de décontamination, puis elle rejoint son chez-soi.

Ne perdant pas énormément de temps dans les recherches, elle retrouva une robe élégante qui la mettait en valeur, d’une belle couleur rouge flamboyante, elle l’enfila avant de prendre soin de ses cheveux. C’était une situation très rare que de voir Svea se faire belle, mais cela la changeait un peu de ses tenues habituelles. Une fois prête elle se rendit au spatioport d’Europa avant d’embarquer sur une navette l’emmenant directement sur Quasar.

Les trajets ne durent généralement pas plus de dix minutes. Une fois sur place, elle se dirigea vers l’adresse qu’on lui avait donnée et qu’elle connaissait plutôt bien, sans penser rejoindre le reste de sa famille. Chez les Ragnarsson les liens étaient quelque peu explosifs, alors personne n’avait besoin de revoir personne, chacun se contentait de suivre des préceptes qui lui étaient propres. Au bout de longues minutes de marche, Svea pu apercevoir son père et ce qui semblait être sa sœur se trouvant à l’entrée. Ne s’adressant que des regards, c’est le père qui entreprit de sonner à la porte avant d’afficher un grand sourire lorsqu’on lui ouvrit. Elle suivit simplement le pas en affichant un léger sourire de politesse. Ne voulant pas spécialement se faire remarquer, elle se contenta d’une salutation.

“Bonsoir”

Portant un regard chaleureux à Ash qui était un collègue et à sa mère, elle ne s'intéresse même pas au cas de Liham.

Revenir en haut Aller en bas
☆☆☆
avatar

PROFIL QUASAR


Messages : 38



Voir le profil de l'utilisateur
GANYMEDE
Brynhildr Ragnarsson



GANYMEDE

Messages : 38


MessageSujet: Re: Un dîner presque mortel [PV - Liham Cavanaugh, Svea et Brynhildr Ragnarsson]   Dim 30 Sep - 16:19








Un dîner presque mortel

Un repas, pour accueillir Liham après sa sortie de prison ? Brynhildr n’en revenait pas, c’était une situation qui pouvait tellement amener du cocasse. De plus, réunir leur famille et sa famille, donc confronter seulement trois jours après le bourreau et sa victime !? Tous s’étaient réunis pour la faire rire, ça n’était possible autrement, ils voulaient lui faire une surprise pour son anniversaire ou simplement lui remonter le moral. Était-ce une au final fête en l’honneur de Liham ou pour elle ? Brynhildr s’amusait à s’imaginer les réactions des uns et des autres et ce qu’elle pourrait réaliser pour éviter de tomber dans la niaiserie que cause généralement un tel évènement.

L’invitation tombait tout de même bien dans son emploi du temps puisqu’elle était en visite chez ses parents qui habitent sur Quasar. Après une tendre journée, à se promener et goûter toutes sortes de plats sucrés et salés, ils rentraient tranquillement le pas un peu lourd des bêtises englouties. Quand ils reçurent l’invitation, ils pressèrent le pas, ses parents en soi étaient déjà au courant, mais attendait le feu vert de la famille Cavanaugh. Ainsi fait, ils se vêtirent en conséquence, comme peut l’exiger la politesse. Du moins, pas le lieutenant.

Allongée sur son lit recouvert d’oreillers, elle daignait penser quelque peu à sa sœur, qu’elle ne portait pas dans son cœur et lui rendait sa rancœur avec grâce et élégance. Elle refusait d’ailleurs de se vêtir d’un quelconque habit d’apparat, ça la gênerait au cas où une bagarre se déclare, et ça elle y comptait bien. Sa combinaison conviendrait parfaitement, de toute manière rien n’y personne n’avait la force de la contraindre, alors quand sa chère maman vint la récupérer pour sortir, elle évita de montrer à sa fille son embarras.

Les Cavanaugh étaient tout de même des êtres très drôles, tous, terriblement, niaient et simplets à se faire des tonnes et des tonnes de câlins et des bisous et tout ce qui fait vomir notre Brynhildr. Alors, aujourd’hui elle décida de jouer avec les mêmes règles, peut-être qu’elle réussirait à faire enfermer les deux frères, il le fallait pour montrer sa supériorité à Svea. Cette dernière devait ne plus se sentir après ce piètre exploit. La porte d’entrée à peine ouverte Brynhildr saillit tout de suite après ses parents.

❝ - Madame et Monsieur Cavanaugh bonjour ! Je suis si contente de vous revoir, nous devrions à l’occasion réunir plus souvent nos familles, et pas seulement pour des évènements de cette importance. Elle se tourna vers Ashiel si élégant dans sa tenu et l’enlaça. ❝ Ô Ashiel j’ai si honte de ne pas m’être apprêtée comme toi, je parais si vilaine dans ma tenue de travail. ❞ Elle ignora dans un premier temps Liham pour accueillir son aînée. ❝ Svea je ne crois de mon vivant ne t’avoir jamais vue aussi belle, je rougirais si nous n’étions pas liée par le nom. ❞ Liham donc servit de dessert à cette prédatrice surexcitée. ❝ LIHAM ! N’efface pas ta présence tu es notre célébrité ce soir. ❞ Elle lui attrapa la main, tout sourire. ❝ Allons dans la salle de séjour, non ? Pour l’apéritif, à moins que l’assemblée ne décide de se mettre tout de suite à table. ❞ Elle remarqua enfin sa cicatrice, d’un petit pas elle se rapprocha de son visage et la parcouru du doigt. ❝ Comme c’est affreux, tu es marqué à vie, mon pauvre chat. ❞

Brynhildr venait de planter de façon admirable les graines de la discorde.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
☆☆☆
avatar

PROFIL QUASAR


Messages : 28

Age : 24



Voir le profil de l'utilisateur
QUASAR
Ashiel J. Cavanaugh



QUASAR

Messages : 28
Age : 24


MessageSujet: Re: Un dîner presque mortel [PV - Liham Cavanaugh, Svea et Brynhildr Ragnarsson]   Mar 2 Oct - 3:52






Année 2245,
trois jours après la libération de Liham.

Nous devrions à l’occasion réunir plus souvent nos familles ? Disait-elle ? Ashiel haussa un sourcil septique. Vu comment les dîners se finissaient généralement, il doutait franchement que ce soit une bonne idée et de sa sincérité. Les filles avaient des problèmes entre elles et avec leurs parents et ça ce n'était pas un secret, l'ambiance actuelle parlait d'elle-même. Oh que la soirée promettait d'être longue ! Et encore plus pour Liham qui aurait sans doute préféré rester tranquille à la maison plutôt que de revoir celle qui l'avait fait enfermer. Malgré son accueil qui se voulait, chaleureux au risque de se prendre une tatane sur la figure par sa mère dans la cuisine, Ashiel n'en pensait pas moins, encore une fois.
Le jeune homme lâcha un hoquet de surprise lorsque la jeune femme s'en vint le serrer dans ses bras, à vrai dire, et même s'il pensait que leur comportement n'était pas vraiment de leur faute, il se méfiait toujours de leurs faits et gestes. Surtout ceux de Brynhildr qu'il suivait à son travail depuis pas mal de temps. Il la savait imprévisible, mais... Jusque-là, il n'avait jamais eu le moindre problème, il fallait bien le dire. Aussi, Ashiel tapota gentiment son dos en guise de réponse à son étreinte, ne montrant pas une seule seconde la gêne ressentie à ce contact.

-Je parlerais franchement en disant que toutes les tenues te vont parfaitement bien à n'importe quelle occasion, Brynhildr. Il se tourna vers Svea juste après. Cela te concerne aussi, bien entendu. As-tu déjà essayée la nouvelle mode vestimentaire d'Europa ?

C'était en partie vrai. Toutes les deux étaient vraiment jolies, du moins, à l'extérieur et Ashiel, désireux, que ce dîner se passe parfaitement bien, n'omettait aucune flatterie ou sourire pour apaiser les esprits. Il était inutile de dire que cela ne servirait que pour un temps, cependant, les parents Cavanaugh ou Ragnarsson ne leur facilitait pas la tâche. Aucun des quatre enfants présents ne rêvait de se réunir plus souvent autour de cette table. Ils savaient tous parfaitement ce qu'il en était et ce qu'il allait en être dans peu de temps... C'était comme ça à chaque fois et avec les tensions actuelles, il était peu probable que Svea se fasse un avis moins tranché sur son frère ou bien que Bry' ne cherche pas à provoquer sa sœur aînée. Tiens, ça commençait déjà !
Remarquant le malaise de son frère lorsqu'elle s'approcha, se permettant sans autorisation de le toucher après ce qu'il venait de vivre à cause de sa sœur, il fit un pas à son tour afin de présenter sa main à la jeune femme dans un geste qui se voulait galant mais surtout désireux de détourner son attention de Liham pour le moment.

-Tu as raison, nous serions plus à l'aise au salon. Me laisserais-tu vous accompagner ? Dit-il en attendant qu'elle réponde à son geste avant de se diriger vers le dit-salon alors que sa mère allait déjà vers la cuisine pour installer les amuse-gueules sur leur table basse, son père, proposant aux invités quel alcool, leur ferait plaisir pour l'entrée.

_________________

#C0504D

Revenir en haut Aller en bas
☆☆☆
avatar

PROFIL QUASAR


Messages : 14



Voir le profil de l'utilisateur
QUASAR
Liham Cavanaugh



QUASAR

Messages : 14


MessageSujet: Re: Un dîner presque mortel [PV - Liham Cavanaugh, Svea et Brynhildr Ragnarsson]   Mer 3 Oct - 1:04








Un dîner presque mortel

Oubliez-moi, oubliez-moi...

Mais tous les souhaits n'étaient pas possibles à exaucer dans ce vaste monde. Si Svea eut la bonne idée de l'ignorer complètement, il n'en fut cependant rien pour sa sœur. Et ce n'était pas comme si la discrétion l'étouffait, évidemment. Brynhildr avait l'air totalement surexcitée, presque heureuse d'être là. Si telle était la vérité, c'était sans doute bien la seule, si l'on oubliait les parents qui se retrouvaient avec joie.

Liham ignorait bien s'il était la célébrité de la soirée ou quoi que ce soit d'autre, mais il espérait grandement qu'on ne se mettrait pas à lui poser des questions sur Europa. Sérieusement, il ne revenait pas de vacances, ni n'avait passé un quelconque examen... en quoi fêter ce retour était agréable, hein ? Il se posait toujours la question, lorsque la folle furieuse aux cheveux bleus décida subitement de lui attraper la main pour l'inviter à aller dans son propre salon.

Roulant des yeux au ciel, le jeune homme s'apprêtait à suivre pour ne pas faire d'histoires, lorsque la jeune femme stoppa son élan pour s'en venir... toucher la cicatrice sur son front ? Allons bon, c'était quoi ce cirque ? Liham grimaça légèrement face à ce geste, mais fit en sorte de ne pas la repousser. Rester zen. Il devait impérativement rester zen. Il devait inspirer et expirer calmement.

- Je m'en remettrai, finit-il par répondre en haussant les épaules.

Au moins, son frère aîné avait la bonne idée d'intervenir un peu. Voilà qui sauvait la situation, mais personne ne savait pour combien de temps. Il n'avait d'ailleurs jamais vu Ashiel aussi performant en matière de jeu d'acteur. C'était un progrès à noter et qu'il se plairait à lui rappeler plus tard.

- Vous avez raison, allons jeter un œil dans le salon, acquiesça le garçon en se dirigeant vers celui-ci.

Pour ce qui était de "jeter un œil", certains occupants de la pièce avaient déjà beaucoup d'expérience en la matière... littéralement. Sur ces mots, le jeune homme suivit à la fois les parents, son frère et Brynhildr jusqu'à la table basse où mama avait préparé le fameux apéritif. Si on lui avait demandé son avis, sûrement aurait-il proposé de passer à table directement. Ceci dit, il avait la certitude qu'un verre ne lui ferait pas de mal ce soir.

Leur père proposa d'ailleurs tout de suite des boissons... qu'il était fort dommage de gaspiller, puisqu'au moins deux personnes pouvaient se contenter d'huile de moteur, vu la vie à laquelle elles se destinaient.

Dégageant subtilement sa main de celle de la petite sœur Ragnarsson, Liham fut donc le premier à prendre place sur le canapé, saisissant son frère par la manche et l'attirant à côté. Ashiel, mon p'tit gars, pas question que tu bouges de là. Il fallait bien quelqu'un pour l'empêcher de s'emporter, pas vrai ? Son regard se porta vers son aîné, lui demandant silencieusement de bien vouloir accepter.

Revenir en haut Aller en bas
☆☆☆
avatar

PROFIL QUASAR


Messages : 57



Voir le profil de l'utilisateur
EUROPA
Svea Ragnarsson



EUROPA

Messages : 57


MessageSujet: Re: Un dîner presque mortel [PV - Liham Cavanaugh, Svea et Brynhildr Ragnarsson]   Sam 27 Oct - 13:46








Un dîner presque mortel

L'hypocrisie de Bryn était quelque chose de commun aux yeux de Svea, elle ne cherchait même pas à comprendre ce que celle-ci voulait vraiment. La rousse sourit simplement devant le compliment d'Ashiel et le remercia d'un petit geste de la tête. Les rares fois où ils avaient pu se voir était généralement dans sa tenue habituelle avec la blouse blanche par-dessus.

Elle laissa d'abord les autres passer avant de pénétrer dans l'autre pièce, silencieuse elle regarda un petit peu tout le monde et tenta d'analyser la situation, son but ce soir était de rester calme malgré son caractère explosif. Et malgré tout ce qu'elle avait fait, Svea savait lorsqu'elle franchissait une limite et que cela n'était pas forcément bon pour qui que ce soit. Paradoxalement elle continuait ses merdes mettant tout sur le dos de sa pénible humanité.

Svea n'était pas vraiment l'ennemi de qui que ce soit, elle savait comment fonctionnait les gens réunis lors de cette soirée, la seule dont elle se méfiait restait Bryn, mais malheureusement ce n'était pas le bon soir pour l'éliminer, mais un jour viendra où elle pourra le faire. Là n'était pas le propos de ce soir, elle écoutait d'abord les vieux discuter entre eux avant de prendre la parole en s'adressant à Ash.

“Alors Ash, depuis le temps que je ne t'ai pas demandée, comment se passe le travail ? Tu fais des recherches sur quoi en ce moment ? Je n'ai plus vraiment le temps de quitter le centre médical d'Europa hormis les congrès.”

Elle savait d'avance qu'il n'y avait qu'avec Ash qu'elle pourrait avoir une discussion sérieuse. Et puis qu'est ce qu'elle aurait pu demander à Liham ? Ça va, c'est plus chaud que sur la prison d'Europa ? Non, nul besoin de provocation pour le moment. Avant qu'il puisse lui répondre elle prit un gros verre d'alcool qu'elle descendit coup sec, puis reprit un autre qu'elle proposa chaleureusement à sa petite sœur. Pour que la soirée bouge un peu il fallait bien d'abord se détendre un petit peu, après tout elle ne savait pas vraiment comment Bry supportait l'alcool.

Revenir en haut Aller en bas
☆☆☆

PROFIL QUASAR




Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Un dîner presque mortel [PV - Liham Cavanaugh, Svea et Brynhildr Ragnarsson]   






Revenir en haut Aller en bas
 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vente matos chaos mortel en metal
» Un diner presque parfait
» Connexion qui marche presque... hé non
» [Obligatoire (enfin presque :p)] vos nouvelles têtes!
» Il parle presque jamais ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quasar Project :: Station Quasar :: Ailes secondaires :: Quartier des habitations-